Actualités Pays-de-la-Loire 

8 mars 2018 à 16h59 par Hélène HAMON

A Nantes, les migrants pourront rester dans l'ancienne résidence pour personnes âgées

Les migrants expulsés de l'université occupent depuis ce jeudi matin une maison de retraite désaffectée.

RCA

Johanna Rolland a tranché. Les migrants qui occupent depuis ce jeudi matin une ancienne maison de retraite rue Maurice Sibille à Nantes pourront rester sur place jusqu'à la fin du mois de mars, soit la fin de la trêve hivernale. La maire de la cité des ducs a rencontré les représentants de réfugiés dans la journée et une solution provisoire a été trouvée dans la foulée : les migrants expulsés de l'université ce mercredi pourront trouver refuge dans l'ancien Ehpad jusqu'au 31 mars.


"L'accueil des migrants est une responsabilité collective. Je suis profondément attachée aux valeurs d'hospitalité et d'humanisme : cet accueil est une véritable obligation éthique et un défi que notre humanité doit relever", dit ce jeudi soir Johanna Rolland. L'édile réclame désormais la tenue d'une table ronde pour trouver des solutions.

Retrouvez toute l'actu de la région et recevez les alertes infos de la rédaction
en téléchargeant l'application mobile RCA