12 janvier 2024 à 12h29 par RCA La Radio

Drones : le projet de modification de la réglementation aérienne rejeté

La possibilité d'utiliser un drone de moins de 25 kg en agglomération sur l'espace public a été écartée, le projet visant à modifier la réglementation aérienne pour les télépilotes de drones ayant été rejeté.

Drone (image d'illustration)
Drone (image d'illustration)
Crédit : Institut du Drone

Non, il ne sera pas possible d’utiliser un drone de moins de 25 kg (dite "catégorie ouverte") en agglomération. Le projet de modification de la réglementation aérienne pour les télépilotes de drones a été rejeté.

Proposé par la DGAC, la direction générale de l'Aviation civile, ce texte prévoyait d'ouvrir la possibilité de piloter des drones de la catégorie ouverte dans l'espace public en agglomération, alors qu'aujourd'hui, il n'est réservé qu'aux espaces hors agglomération et dans l'espace privé à l'intérieur des agglomérations (comme son jardin). Ce texte a été rejeté par le gouvernement :

"Ce texte a été refusé avec les Jeux olympiques sur Paris, le gouvernement ne veut pas prendre le risque de faire voler des drones en agglomération sur l'espace public en catégorie ouverte. On peut quand même utiliser des drones jusqu'à 25 kilos, qui peuvent en effet avoir une charge utile (importante) et un impact sur une manifestation", note Laurent Matysiak, instructeur à l'Institut du Drone à Haute-Goulaine.

 

Interview de Laurent Matysiak, instructeur à l'Institut du Drone à Nantes
Interview de Laurent Matysiak, instructeur à l'Institut du Drone à Nantes
Crédit : Interview de Laurent Matysiak, instructeur à l'Institut du Drone à Nantes

Pas de formation pratique à obtenir

Aujourd'hui, il n'y a pas de formation particulière à obtenir pour piloter les drones de moins de 250g. Pour les drones classés de 250g à 900g, il faut une formation théorique qui se passe sur sur un portail dédié et mais pas de formation pratique, imposée dans un centre de formation. En revanche, pour les drones de 900g ou plus, il y a un examen à passer, mais pas de formation pratique. Il s'agit juste d'une auto déclaration comme quoi vous êtes compétent à faire voler un drone.

La carte des endroits où on peut faire voler un drone : 

Laurent Matysiak conseille tout de même de se former quand on achète un drone, d'autant plus que les restrictions de vol sont nombreuses. "Quand on achète un drone, on ne connaît pas trop le fonctionnement, surtout sur l'espace aérien qui peut être interdit. À certains moments de la journée, comme un vol de nuit par exemple, c'est interdit. Sur les centrales nucléaires, les couloirs aériens militaires, il y en a énormément en France et aussi sur les zones proches des aéroports qui sont interdites aussi ou à certaines hauteurs", explique-t-il.

Aujourd'hui, il faut avoir au moins 14 ans pour piloter un drone en catégorie "ouverte" et 16 ans en catégorie "spécifique".

Actualités


Retrouvez toute l'actu de la région et recevez les alertes infos de la rédaction
en téléchargeant l'application mobile RCA