Bretagne 

4 juin 2021 à 12h38 par Julie Droin

Deux nouvelles interpellations à Rennes après l'agression violente d'une lycéenne lundi

Hier, jeudi, 5 personnes ont déjà été placées en garde à vue, soupçonnées d'avoir participé à cette agression, dont l'origine proviendrait d'une querelle sur les réseaux sociaux.

RCA

Sept personnes sont désormais en garde à vue après la violente agression d'une jeune fille de 17 ans, lundi 31 mai, à Rennes. Cette lycéenne a été violemment prise à partie lundi soir par un groupe de femmes, avant d'être emmenée dans un parking où, selon le procureur de la République, Philippe Astruc, "elle est de nouveau violentée, le haut de ses vêtements est arraché et elle reçoit un coup de pistolet à impulsion électrique".

La sinistre virée se poursuit dans le quartier Italie où la jeune femme est de nouveau prise à partie et violentée par un groupe d'hommes. "L'un deux lui rase une partie des cheveux et un autre lui donne un coup de cutter" poursuit le procureur. La victime sera ramenée à son domicile dans la soirée par deux des personnes en cause. 

Les proches de la jeune femme la conduiront ensuite aux urgence du CHU de rennes. "La victime présentait des lésions, justifiant en l'état une incapacité totale de travail de sept jours".

Selon la victime, le motif de cette agression serait une querelle sur les réseaux sociaux. Le parquet de Rennes explique que "ses agresseurs lui auraient reproché de connaître la personne qui se trouve derrière un compte de réseau social qui diffuse des rumeurs et des insultes".

Le procureur de la République de Rennes a dénoncé des faits d'une particulière gravité : "tout sera mis en œuvre pour identifier les auteurs de ces faits et les interpeller, afin qu'il n'y ait aucune impunité et que ce type de dérive violente de la part d'une partie de notre jeunesse soit fermement sanctionné".

La plupart des suspects interpellés ne sont pas connus de la police. Une information judiciaire devrait être ouverte.

Retrouvez toute l'actu de la région et recevez les alertes infos de la rédaction
en téléchargeant l'application mobile RCA