Pays-de-la-Loire 

16 septembre 2021 à 12h52 par Julie Droin

6000 m³ d'algues rouges échouées sur les plages de Saint-Hilaire-de-Riez

Cette pollution est trois fois plus importante cette année et les opérations d'évacuation prendront plusieurs semaines.

algue

La mairie doit traiter cette année un afflux exceptionnel d'algues rouges, plus de 6000 m³, contre 2000 m³ durant une saison classique.  

Depuis 2009, la Ville prend en charge les opérations d'évacuations vers une plateforme de traitement afin que ces algues soient revalorisées en compost. Mais avec une telle quantité, les délais de traitement s'allongent et les odeurs commencent à se faire sentir dans la zone. 

Selon la mairie, ce sont les eaux de ruissellements qui fermentent et causent des nuisances olfactives, un phénomène amplifié cet été par une pluviométrie exceptionnelle.

“L’évacuation des 6 000 m3 d’algues représente plus de 180 rotations de semi-remorques entre la plate-forme de stockage et l’usine de valorisation”, précise la Ville pour expliquer les délais. “Une charge de travail exceptionnelle qui nécessite la mobilisation entière des filières de valorisation et qui prendra plusieurs semaines avant l’enlèvement complet.” 

La municipalité est à la recherche d'autres solutions à l'avenir pour gérer ces quantités d'algues rouges sur ces côtes. 

 

Retrouvez toute l'actu de la région et recevez les alertes infos de la rédaction
en téléchargeant l'application mobile RCA