Actualités Région 

11 février 2014 à 0h00 par La rédaction

Un détenu suspecté de meurtre agresse des surveillants à la maison d'arrêt de Nantes

Ce détenu est suspecté du meurtre de l'élu vendéen Roland Touzeau. 

RCA
Crédit: -

Le Nantais suspecté d'avoir tuépuis brûlé le corps d'un élu vendéen le 20 décembre dernier aurait agressé desdétenus hier soir à la maison d'arrêt de Nantes selon le syndicat Ufap. Aprèsavoir rencontré le juge d'instruction dans l'après-midi, ce jeune homme de 20ans a fait semblant d'être inconscient hier soir vers 21h45. Yann Hervé dusyndicat Ufap, qui était présent hier soir, nous raconte la scène.


Ce détenu aurait, le 20 décembredernier, donné des coups de couteau à Roland Touzeau, élu à Aizenay, il voulaitvendre sa voiture sur internet, sans son accord. Il avait ensuite mis le corpsdans le coffre de cette voiture avant de l'incendier à Nantes. Incarcéré débutjanvier, il est considéré comme « relativement dangereux, auto-agressif etsuicidaire ». Une agression qui survient alors que les surveillants de laCGT se mobilisent ce matin�?� Ilsdénoncent la surpopulation carcérale, et réclament le recrutement de 150 surveillantssur le Grand Ouest. Pour le syndicat Ufap, la situation n'est plus tenable àNantes. Yann Hervé tente d'expliquer la recrudescence des agressions dans cettemaison d'arrêt ouverte en juin 2012.


Retrouvez toute l'actu de la région et recevez les alertes infos de la rédaction
en téléchargeant l'application mobile RCA