Actualités Pays-de-la-Loire 

31 janvier 2017 à 7h59 par Valentin Esteve

Sur Twitter, François de Rugy pris à son propre piège

Le député de Loire-Atlantique a voulu, semble-t-il, troller François Fillon...

RCA
Crédit: Capture Twitter François de Rugy -

Les bulletins de paie de ses collaborateurs parlementaires. C'est ce qu'a publié le député Nantais François de Rugy lundi sur Twitter. L'occasion de montrer toute sa transparence, et de réagir au #PénélopeGate... Ou presque. Car la photo révèle deux détails que le politique aurait sûrement mieux voulu cacher. Le tweet en question a d'ailleurs rapidement disparu.

 

En effet, premièrement, bien que les noms et prénoms de ces parlementaires aient été cachés, leur numéro Insee, autrement dit le numéro de sécurité sociale était lui bien visible, et qui permet notamment de déterminer le sexe des principaux intéressés. Moyen. Par ailleurs, la différence de salaire entre son collaborateur masculin et sa collaboratrice féminine est sujette à polémique. On compte 145 euros d'écart. Rappelons que François de Rugy est un grand défenseur de la parité homme/femme.

 

Bien qu'effacé, le tweet a été archivé par un autre internaute :

 

 

 

La publication a été repérée par Le Lab, qui conclu ainsi : "Tel est trollé qui croyait troller".

Retrouvez toute l'actu de la région et recevez les alertes infos de la rédaction
en téléchargeant l'application mobile RCA