Actualités Pays-de-la-Loire 

31 janvier 2017 à 10h58 par Hélène Hamon

STX : l'Etat veut limiter le pouvoir du repreneur italien Fincantieri

L'Etat refuserait que Fincantieri devienne actionnaire majoritaire des chantiers de Saint-Nazaire.

RCA
Crédit: -

Encore un rebondissement dans le dossier STX. L’Etat voudrait apparemment empêcher le géant italien Fincantieri de détenir la majorité des chantiers navals de Saint-Nazaire. La justice sud-coréenne avait confirmé le nom de Fincantieri, le 3 janvier dernier, pour la reprise des chantiers de Saint-Nazaire, à hauteur de 66%. L’Etat français étant actionnaire à 33%. Les deux pays vont devoir travailler ensemble et cela ne s’annonce pas facile. BFM TV croit savoir que la France ne veut pas que Fincantieri ait la majorité au capital. Bercy aimerait que les Italiens passent sous la barre des 50%.

 

L'hypothèse de la nationalisation écartée 

 

En revanche, hors de question pour le gouvernement d’envisager une quelconque nationalisation de STX. Chose que le syndicat Force Ouvrière regrette. Dans un communiqué FO rappelle que cette solution pourrait « protéger et garantir la pérennité du site de Saint-Nazaire ». Mais l’Etat français n’a pas dit son dernier mot, il discuterait actuellement avec des croisiéristes tels que Royal Caribbean et MSC Croisières pour les faire entrer en tant qu’actionnaires minoritaires, une solution qui permettrait d’affaiblir le pouvoir de Fincantieri.

Retrouvez toute l'actu de la région et recevez les alertes infos de la rédaction
en téléchargeant l'application mobile RCA