Actualités Région 

18 janvier 2013 à 0h00 par La rédaction

Scandale à la SACEM

<p><span style="font-family: helvetica; font-size: medium">Le monde culturel est atterré.  Dans le <strong>Monde</strong> daté du 21 décembre, <strong>Bernard Miyet</strong>, président de la <strong>SACEM</strong>,révèle son salaire : 600.000 euros par an.</span></p>

RCA
Crédit: -

Le monde culturel est atterré.  Dans le Monde daté du 21 décembre, Bernard Miyet, président de la SACEM, l'organisme qui collecte les droits d'auteurs dans le domaine musical,révèle son salaire : 600.000 euros par an.  Soit 50.000 euros par moispour un job, qui franchement, n'a rien de tuant...Le même Bernard Miyetrévèle aussi que les dix plus gros salaires de la SACEM représentent0.37% de tout ce qui est versé aux artistes français. Autrement dit 2.5millions d'euros, soit des salaires assez croquignolets aussi. Et cesont les mêmes qui pourchassent les commerçants pour leur faire verserquelques dizaines d'euros de plus par mois en échange de l'ambiancemusicale.

 

Cela faitlongtemps que la SACEM a la réputation d'être généreuse avec ses hautssalariés, mais la, ce chiffre est un vrai scandale, parce qu'il est pris sur une industrie dont les revenus sont en baisse, parce que lesartistes qui nourrissent la SACEM ont des fins de mois difficiles, parce que la SACEM est un des principaux pourchasseurs en France des piratesmusicaux. Alors, évidement, cela fait deux poids, deux mesures. Hadopi et amendes d'un coté, gros salaires de l'autre. Argument populiste, certes, mais vrai.

Retrouvez toute l'actu de la région et recevez les alertes infos de la rédaction
en téléchargeant l'application mobile RCA