Actualités Pays-de-la-Loire 

16 mai 2017 à 7h09 par Valentin Esteve

"Privatisation" de la plage de la Baule : vers une augmentation des prix ?

L'entreprise Veolia a obtenu en décembre la concession de la grande plage de la Baule pendant 12 ans. Les commerçants de plage craignent une augmentation des prix.

RCA
Crédit: - Photo d'archive

C'est la première fois en France qu'une telle privatisation se produit. Veolia a obtenu en décembre dernier la concession de la plage de la Baule pour 12 ans. Une manière pour la préfecture de faire appliquer le "décret plage" de 2006. Objectif : réglementer l'accès aux plages et leur occupation commerciale notamment en matière de sécurité, d’hygiène et de conformation à la loi littoral. A la Baule, tout cela sera donc délégué à Veolia.

 

Une privatisation que dénoncent les commerçants de plage. En effet, chacun d'eux doit répondre avant juin à un appel à candidatures s'il veut continuer son activité. Un appel qui prévoit notamment une augmentation de la redevance. Elle pourrait être doublée, selon l'agence API, avec à la clef, une augmentation globale des tarifs des commerces de plage. 

 

Par ailleurs, chaque structure située sur le sable devra être uniformisée. Fini les boutiques en "dur". Les commerces devront être démontables et répondre à un cahier des charges bien précis. Plusieurs restaurants ont d'ores et déjà été détruits.

 

L'association La Plage Coeur de la Baule, qui rassemble 24 établissements générant près de 9 M€ de chiffre d'affaires avec 50 salariés permanents et 350 saisonniers a déposé un recours devant le tribunal administratif. 

Retrouvez toute l'actu de la région et recevez les alertes infos de la rédaction
en téléchargeant l'application mobile RCA