Actualités Faits divers 

15 octobre 2015 à 6h00 par Anthony MARSAIS

« On les avait prévenus ! »

Des riverains du lieu-dit Chantepie à la Plaine sur Mer poussent un gros coup de gueule après la mort d'un cycliste percuté par une voiture fin septembre. Ils avaient alerté les autorités. Ils réclament d'urgence une limitation de vitesse.

RCA
Crédit: -

Anne-Cécile Olivier et Jean-Michel Amar ont acheté le Moulin de Chantepie en 2013. Le moulin, qui borde la D13 entre Pornic et la Plaine sur Mer, a été restauré. A cette époque, un riverain les avait avertis : « C’est une route très dangereuse ». Ils l’ont rapidement vérifié.

 

En deux ans, 4 accidents se sont produits aux abords de leur logement, sur une longue ligne droite tentante pour les amateurs de vitesse. Le dernier accident en date a été dramatique. Le 27 septembre, André, surnommé « Dédé », un passionné de cyclisme, était percuté par une voiture qui arrivait par derrière alors qu’il effectuait une sortie matinale en vélo. La conductrice aurait été éblouie par le soleil selon les gendarmes. L’homme de 76 ans a été projeté à 35 mètres selon les calculs effectués par les proches de la victime, juste devant les fenêtres du moulin d’Anne-Cécile et Jean-Michel. Les pompiers sont arrivés 5 minutes après la collision. Mais le retraité était déjà décédé.

 

Le couple, depuis, a installé une silhouette noire, pour alerter les automobilistes. Il ne décolère pas : « On avait prévenu le conseil général. On avait alerté la presse. Une commission de sécurité est passée en septembre 2014 avec les gendarmes. Ils nous ont juste mis une ligne blanche continue pour interdire de doubler ». Cela n’a pas suffi visiblement. Le couple réclame un panneau de limitation de vitesse à 50 km/h, au lieu de 90 km/h actuellement. « Ici, ils roulent comme des fous, et l’été, ça n’arrête pas de circuler »

 

PETITION ET RENCONTRES AVEC LES MAIRES

 

Anne-Cécile et Jean-Michel font circuler actuellement une pétition. Ils soutiennent également la famille de la victime, installée à Saint-Michel-Chef-Chef, qui vient de faire appel à un avocat et qui veut connaitre les circonstances précises du drame. « Le propre fils de la victime a retrouvé un morceau du vélo de son père dans le fossé de notre voisin, une semaine après l’accident. Vous imaginez ? ».

 

Afin de faire accélérer la prise de décision, une entrevue est programmée le 20 octobre avec le maire de la Plaine sur Mer et le 27 avec son homologue de Pornic.

 

La pétition est disponible dans plusieurs commerces du secteur (boulangerie de Chantepie, boulangerie de la Plaine sur mer, camping la Tabardiere, fleuriste Rose Passion à la Plaine sur Mer et aux écuries de la Colinerie à Pornic).

 

Voici un article paru début octobre 2014. Preuve que le couple avait alerté du danger de la route qui passe devant son domicile…

 

 

Retrouvez toute l'actu de la région et recevez les alertes infos de la rédaction
en téléchargeant l'application mobile RCA