Actualités Pays-de-la-Loire 

2 juin 2017 à 4h16 par Valentin Esteve

Notre-Dame-des-Landes : qui sont les trois médiateurs nommés par Edouard Philippe ?

Le premier ministre a présenté jeudi soir les trois médiateurs qui auront en charge le dossier Notre-Dame-des-Landes.

RCA
Crédit: Twitter Edouard Philippe - Anne Bocquet, Michel Badré et Gérard Feldzer à Matigon

Emmanuel Macron, alors candidat, l'avait promis lors de sa campagne. Edouard Philippe l'avait annoncé peu de temps après sa nomination. Trois médiateurs ont été nommés jeudi soir, afin de lancer une "mission de médiation relative au projet d'aéroport du Grand Ouest". Ils ont été reçus par le premier ministre à Matignon.


 


Les nommés sont Anne Bocquet, préfète, ancienne préfète de région Bourgogne, inspectrice générale des finances en service extraordinaire ; Michel Badré, ancien président de la formation d’Autorité environnementale du Conseil général de l’environnement et du développement durable, membre du Conseil économique, social et environnemental et Gérard Feldzer, ancien pilote de ligne, président honoraire de l'Aéro-club de France.


 




 


 


UN DIALOGUE APAISÉ


Cette mission de médiation aura pour but d'"envisager toutes les solutions allant dans le sens de l’intérêt général, dans un dialogue apaisé avec les acteurs et dans le respect de l’ordre public" précise Matignon.


 


Les conclusions de cette mission de médiation "permettront d’identifier la mesure la mieux apte à satisfaire les besoins de transport à long terme et de préservation de l’environnement, dans une vision cohérente de l’aménagement durable de la métropole nantaise, au service du plus grand nombre, tout en assurant le respect de l’Etat de droit".


 


Le rapport de mission sera remis au Gouvernement dans un délai maximal de six mois, soit le 1er décembre 2017 au plus tard.


 


LES PRO-AEROPORTS SCEPTIQUES 


Dans un communiqué le Syndicat Mixte Aéroportuaire s'inquiète de la présence de profils "d'opposants à NDDL", notamment Gérard Feldzer. "Son passé d'élu et de militant ainsi que ses prises de positions contre l'Aéroport du Grand Ouest jettent le discrédit sur la médiation avant même qu'elle ne démarre" écrit le syndicat. Un message notamment partagé sur Twitter par la maire de Nantes Johanna Rolland.


 



Retrouvez toute l'actu de la région et recevez les alertes infos de la rédaction
en téléchargeant l'application mobile RCA