Région

Les leaders du Vendée Globe doivent arriver en fin d'après-midi

27 janvier 2021 à 13h49 Par Hélène HAMON
C'est le skipper de 36 ans, Charlie Dalin, qui mène toujours les débats cet après-midi !
Crédit photo : © Charlie Dalin - Apivia - Site du Vendée Globe

Le suspense autour du Vendée Globe reste entier, alors que les premiers navigateurs sont attendus en fin de journée. Une édition inédite en tout point.

Qui sera le grand gagnant du Vendée Globe édition 2020/2021 ? Le suspense reste entier ce mercredi alors que les leaders sont attendus en fin de journée dans le chenal des Sables-d'Olonne.

Une édition particulière à bien des égards, marquée par la crise sanitaire bien sûr, mais aussi par ce sprint final fou.

Bien téméraire celui qui parvient à donner le nom du vainqueur ce mercredi après-midi. Car ce sont au total cinq marins qui se disputent la victoire de ce tour du monde en solitaire.

LES COMPENSATIONS VONT JOUER UN RÔLE CLÉ !

Un classement serré et les compensations qui vont être accordées aux uns et aux autres risquent de bousculer la hiérarchie de la ligne d'arrivée. 

En clair, deux skippers du Top 5 vont en bénéficier : Yannick Bestaven et Boris Herrmann, parce qu'ils ont participé tous les deux au sauvetage de Kévin Escoffier fin novembre.

Bestaven, bénéficie donc d'une compensation de 10 heures et 15 minutes. Hermann, aura droit à 6 heures de bonification. Il y a un troisième navigateur qui peut y prétendre : Jean Le Cam. Toutefois, sa 8e place lui offre peu de chances de finir vainqueur. Ces temps seront retirés de leur temps de course à l'arrivée.

Celui qui doit la franchir en premier s'appelle Charlie Dalin. Le skipper normand est attendu aux Sables vers 19h20. Derrière lui, Louis Burton et Boris Herrmann devraient suivre.

Thomas Ruyant et Yannick Bestaven, devraient, quant à eux, franchir la ligne au milieu de la nuit entre 3h30 et 4h30.

Pour l'instant, il s'agit d'un classement provisoire. Le maire des Sables-d'Olonne, Yannick Moreau, l'a bien compris. Hors de question donc, de se frotter au jeu des pronostics :

Écouter le podcast

L'arrivée, en tout cas, aura une saveur particulière cette année: elle se fera à huis clos, du fait des mesures sanitaires en vigueur. Après négociations, Yannick Moreau a finalement obtenu sa haie d'honneur. Une haie d'honneur pour "plus de chaleur et d'humanité" nous confiait-t-il ce mardi matin.

Dans la soirée, la préfecture de la Vendée a, en effet, autorisé la présence de 300 bénévoles le long du chenal, "dans le respect des gestes barrières", afin d'accueillir comme il se doit les premiers navigateurs.