Actualités Pays-de-la-Loire 

6 avril 2017 à 11h05 par Hélène Hamon

La piste de la nationalisation temporaire des chantiers de Saint-Nazaire serait abandonnée

Le journal Le Monde révèle qu’un accord aurait été trouvé avec le repreneur italien Fincantieri.

RCA
Crédit: -

Alors qu’une nationalisation temporaire semblait possible ces derniers jours, Le Monde indique, quelques heures avant la prise de parole de Christophe Sirugue, le secrétaire d’Etat chargé de l'Industrie, que l’Etat aurait trouvé un accord avec Fincantieri. Un projet qui devrait être présenté en fin de journée à Bercy.


 


Limiter les pouvoirs


 


Selon les premiers éléments, Fincantieri reprendra bien les chantiers de Saint-Nazaire mais il n’aura pas la majorité du capital. Une fondation bancaire entrerait aussi dans la danse. « Le reste des titres devrait se partager entre l’Etat français, qui conserverait ses 33 % actuels, et le groupe militaire public DCNS », selon Le Monde. Il s’agit clairement de limiter les pouvoir de Fincantieri. Selon le journal « Fincantieri a également pris des engagements en matière d’emploi, de maintien des bureaux d’étude à Saint-Nazaire, de protection des brevets français, et de non-transfert des activités hors de l’Hexagone ». 

Retrouvez toute l'actu de la région et recevez les alertes infos de la rédaction
en téléchargeant l'application mobile RCA