Actualités Région 

23 mars 2015 à 23h00 par La rédaction

Haute et Basse-Goulaine : le graffeur avait tagué des bâtiments... qui n'étaient pas abandonnés !

<p>Il a 6 mois pour repeindre…</p>

RCA
Crédit: -

NANTES, 23 mars 2015 (PressPepper) - Le tribunal correctionnel de Nantes acondamné lundi un graffeur nantais de 38 ans pour "dégradationslégères", après qu'il ait tagué en août dernier une maison deBasse-Goulaine et le château de la Châtaigneraie, à Haute-Goulaine(Loire-Atlantique), qu'il croyait abandonnés.

N. F., artiste d'un collectif, avait déjà été condamné trois fois pour desfaits similaires, sur des rames de métro ou des wagons de marchandises.

"J'ai arrêté de peindre sur des trains, car ça m'a coûté trèscher", a expliqué le prévenu à la présidente. "Maintenant, je peinsque sur les murs légaux, dédiés aux graffeurs, à Nantes... Mais j'essaie quandmême de trouver des usines ou des sites abandonnés, pour casser la routine depeindre toujours sur les mêmes murs."

Il avait ainsi pénétré le 11 août dans l'enceinte du château de laChâtaigneraie par une fenêtre sans vitre, avant de s'exécuter dans lesanciennes écuries et la verrière de l'édifice. Il avait été contrôlé six joursplus tard en possession de dix bombes de peinture, aux abords d'une maison dela Jarnigarnière, à Basse-Goulaine.

"C'est une maison que nous possédons en indivision, dans le cadred'une succession qui n'a pas été réglée. Elle a été multi-vandalisée, et cen'est pas la première fois qu'elle est taguée... D'ailleurs, son portail neferme plus", a reconnu à l'audience l'une de copropriétaires.

Les frais de nettoyage, nécessaires à la vente de cette maison en tuffeauqui date de 1900, s'élèvent toutefois à 2.000 �?� : 12 mètres carrés de façadeavaient été peints par le graffeur. Le tribunal correctionnel de Nantes l'adonc condamné à repeindre ou faire repeindre les murs sous six mois, sans quoiil devra payer une amende de 1.500 �?� au Trésor public et 2.000 �?� de dommages etintérêts à la partie civile./GF (PressPepper)

© 2014 PressPepper SARL - Tous droits réservés. Aucune des informationscontenues dans ce serveur ne peut être reproduite ou rediffusée sans leconsentement écrit et préalable de la SARL PressPepper. Tout contrevenants'expose aux sanctions prévues par les articles L 122-4 et L 335-3 du Code dela Propriété intellectuelle : jusqu'à deux ans d'emprisonnement et 150 000euros d'amende.

Retrouvez toute l'actu de la région et recevez les alertes infos de la rédaction
en téléchargeant l'application mobile RCA