Actualités Pays-de-la-Loire 

7 avril 2017 à 15h00 par Simon Bouyer

Guérande : la passion salée de Sylvain Réminiac

A l’approche de la saison, les paludiers sont sur le qui-vive. A l’image de Sylvain Réminiac, 22 ans de métier, tous les professionnels devront s’affairer pour tenter de réussir une année 2017 qui s’annonce … salée. Reportage en immersion avec ce passionné.

RCA
Crédit: RCA La Radio -

Au printemps, il n’y pas que la nature qui reprend ses droits. Les 300 paludiers des marais salants de Guérande aussi. Ça grouille de partout. L’étape de l’habillage est bientôt terminée. Elle permet le nettoyage des marais en retirant les vases accumulées l’année précédente. Prochaine étape : faire circuler l’eau dans l’ensemble des bassins, avant de la placer dans des œillets (petits bassins peu profonds). Les paludiers pourront alors commencer leur récolte d’ici mi-juin jusqu’à septembre.

 

Ce spectacle annuel, les Guérandais ont bien failli le voir disparaître.

 

En effet, un projet de « Marina » était envisagé à la fin des années 60. La construction d’immeubles près de la mer et la nationale reliant Le Croisic à La Baule aurait pu détruire les marais pour de bon.

 

Mais une prise de conscience générale a tout changé. Beaucoup d'habitants et notamment des militants de mai 68, se sont rendus compte qu'il fallait préserver ce trésor fragile.

 

Après un long combat, les opposants au projet de « Marina » ont obtenu gain de cause. Ils ont mis en place par la suite « un groupement de producteurs de sel de la presqu’île guérandaise », caractérisé par la création d’une coopérative en 1972 puis surtout d’une formation salicole diplômante en 1979. Une étape importante puisqu’elle laisse le droit à des personnes non originaires de la région de pouvoir venir se former à ce savoir-faire. Ces actions vont permettre à terme la sauvegarde des marais, inscrits à la Convention Ramsar depuis 1995. Une Convention relative à la conservation et à l'utilisation des zones humides d'importance internationale.

 

La même année, Sylvain Réminiac débutait son activité salicole. D'ailleurs, ce Guérandais d’adoption s’apprête à commencer une nouvelle campagne en Loire-Atlantique. Pour lui ça ne fait aucun doute « cette année, la récolte sera bonne. » Juste avant cette saison placée sous le signe du soleil, nous sommes allés à la rencontre d’un paludier amoureux du sel.


Écouter A la rencontre de Sylvain Réminiac - RCA La Radio

Retrouvez toute l'actu de la région et recevez les alertes infos de la rédaction
en téléchargeant l'application mobile RCA