Actualités Région 

31 décembre 2020 à 18h09 par Hélène HAMON

Détendu et tout sourire, Raymond Domenech s'est présenté à la presse ce jeudi

Le nouveau coach du FC Nantes n'a pas boudé son plaisir.

RCA
Raymond Domenech retrouve le terrain, dix ans après l'avoir quitté.
Crédit: Capture d'écran conférence de presse FC Nantes

Avec un flegme quasi déconcertant, Raymond Domenech s'est présenté à la presse ce jeudi après-midi à La Beaujoire. C'est donc "tout seul" (comme le titre de son livre, sorti en 2012, qu'il n'a pas manqué de promouvoir) qu'il a du faire face aux questions des journalistes.

En fin communicant, (Raymond Domenech est consultant sur la chaîne L'Equipe depuis plusieurs années) Raymond Domenech s'est même montré compréhensif face à son auditoire : "J'ai compris vos questionnements, vos positionnements, bien mieux en étant de l'autre côté de la barrière", a t-il lancé en début de conférence.

Tout sourire et parfois même ému, le technicien a assuré qu'il était heureux de sentir à nouveau, "l'odeur de la pelouse mouillée". Sans pression et sans avoir l'ambiton d'être un pétard mouillé : "J’ai dit oui très vite sans réfléchir. On n’a pas d’objectifs particuliers avec Waldemar (Kita). On veut redonner du plaisir à cette équipe".

Car cela fait dix ans que Raymond Domenech n'a pas entraîné. Sa dernière expérience remonte à 2010 et le fiasco de Knysna en Afrique du Sud. Pour justifier cette longue absence, l'ex-sélectionneur des Bleus a avancé "des raisons personnelles". Raymond Domenech, qui a signé un contrat jusqu'à la fin de la saison le concède : "Ca ressemble à une opération commando".

"On va tout faire pour que ça marche"

Une opération commando et délicate au vu du contexte houleux. Ce mercredi, un petit groupe de supporters du FC Nantes, désabusé et un poil moqueur, a réservé une petite surprise au tout nouveau coach. Pour son premier entraînement à la Jonelière, Raymond Domenech a eu le droit à une bande son spéciale cirque avec quelques messages hostiles au président Waldemar Kita, confectionnée par une partie de la Brigade Loire. Un procédé qui n'a visiblement pas perturbé le technicien : "J'ai connu quelques équipes brésiliennes qui s'entraînaient avec de la musique. De la musique ils en mettent dans le vestiaire, avant les entraînements", a-t-il lancé, non sans humour. 

A ceux qui doutent encore de sa capacité à changer les choses à Nantes (il est le 17e entraîneur sous l'ère Kita), Raymond Domenech s'est montré rassurant : "Vous avez tous envie que ça marche, et on va tout faire pour que ça marche". 

Revue des troupes par le pompier de service

Rassurant aussi quand il s'agit de son groupe : "Ils ont envie de progresser". Et ça tombe bien, il y a une importante marge de manoeuvre, la position occupée par les Canaris (16e de Ligue 1). Critiqué pour ses performances sportives ces derniers temps, Abdoulaye Touré a visiblement la confiance de son coach : "C'est du solide, du costaud, c'est un leader", a lancé Raymond Domenech. 

Le cas Jean-Kévin Augustin a aussi été évoqué. Jugé "hors de forme", l'ancien joueur de l'AS Monaco semble toujours en retard physiquement, selon les mots de Raymond Domenech.

Cet après-midi, le technicien du FCN a confirmé l'information de 20minutes, selon laquelle Giannelli Imbula, l'ancien milieu de terrain de l'OM, âgé de 28 ans, était à l'essai à la Jonelière.

Les Canaris retrouveront l'odeur de la Beaujoire mouillée le mercredi 6 janvier à 19 heures. Pour son premier match sur le banc, Raymond Domenech aura fort à faire : gagner des points contre le Stade Rennais et gagner des points auprès des supporters nantais, dont le moral ne cesse de s'étioler depuis plusieurs semaines.

Retrouvez toute l'actu de la région et recevez les alertes infos de la rédaction
en téléchargeant l'application mobile RCA