Actualités Pays-de-la-Loire 

13 décembre 2017 à 11h45 par Hélène HAMON

Au collège Tabarly de La Baule, l'antenne-relais de la discorde

Une pétition émanant des parents d'élèves a été lancée pour empêcher la construction d'un pylône de 35 mètres, doté de plusieurs antenne-relais, à 63 mètres du collège.

RCA

Les parents d'élèves du collège Eric Tabarly à La Baule l'ont su un peu par hasard il y a quelques semaines. Une antenne-relais Free pourrait voir le jour à quelques pas des salles de classe, très précisément à 63 mètres de l'établissement.

La nouvelle, bien loin de faire l'unanimité, suscite encore aujourd'hui de vives inquiétudes. "Nous voulons protéger les 500 élèves inscrits au collège, ainsi que les élèves qui viendront prochainement, de toxicités éventuelles", explique Joëlle Carniel, élue à l'association des parents d'élèves.

Ni une, ni deux, le 6 octobre dernier, le collectif de parents a décidé de lancer une pétition, pour contrer la construction de ce pylône de 35 mètres, doté de plusieurs antennes-relais Free.

Cette pétition a attiré l'attention de la mairie. Le samedi 18 novembre dernier, Philippe Gervot, l'adjoint en charge de l'environnement, du développement durable dans le quartier du Guézy a reçu l'association des parents d'élèves dans la matinée. Il a été question de l'antenne-relais et d'un possible déplacement de celle-ci. En tout cas, face à la mobilisation des parents d'élèves, la mairie de La Baule a décidé de tout faire pour trouver des alternatives. Résultat, de nouveaux terrains ont été proposés à l'entreprise Free. Cette dernière doit répondre dans les prochaines semaines.

En attendant, une réunion d'information publique sera organisée à la mairie annexe dans le quartier du Guézy, le mardi 5 décembre à 18 heures. Pour Joëlle Carniel, élue à l'association des parents d'élèves, il faut faire jouer "le principe de précaution".

Retrouvez toute l'actu de la région et recevez les alertes infos de la rédaction
en téléchargeant l'application mobile RCA