Actualités Région 

6 octobre 2014 à 22h00 par La rédaction

Aigrefeuille sur Maine : 3 mois de prison avec sursis pour avoir violemment mordu le pouce d'un homme !

Une bagarre avait éclaté lors de la fête de la musique en 2013.

RCA
Crédit: -

NANTES, 6 octobre 2014 (PressPepper) - Un ouvrier agricoled'Aigrefeuille-sur-Maine a été condamné lundi soir en son absence à trois moisde prison avec sursis par le tribunal correctionnel de Nantes, pour des"violences" commises sur un autre spectateur de la Fête de la musiquecommunale, en juin 2013.

J. M., 25 ans, devra surtout rembourser 4.400 �?� à sa victime, un chauffeurroutier qui avait dû subir deux mois d'arrêt de travail... après qu'il lui aitviolemment mordu le pouce. Outre sa perte de revenus, la somme couvre aussi ses"souffrances physiques et morales" ou encore son "préjudiceesthétique".

Ce soir-là, après s'être approché du bar, le prévenu avait en effet d'abordasséné un coup de poing à sa victime - sans qu'on en connaisse vraiment lemotif - avant d'en recevoir un en retour. Après s'être "affalé" surelle, l'ouvrier agricole avait tenté sans succès de lui mordre l'index, avantde se venger sur le doigt voisin...

"J'ai été un mois à ne plus pouvoir me servir du tout de mon pouce, etun autre où je pouvais simplement le plier", a témoigné lundi à l'audiencela victime, dont l'avocate Me Catherine Roussel avait chiffré dans saplaidoirie le préjudice total à près de 5.500 �?�.

"La Fête de la musique, ce n'est pas le rendez-vous des bagarreurs dudépartement, mais c'est malheureusement ce qui s'est passé ce soir-là àAigrefeuille-sur-Maine", avait déploré le substitut du procureur de laRépublique, qui avait requis une peine identique à celle prononcée par letribunal./GF (PressPepper)

© 2014 PressPepper SARL - Tous droits réservés. Aucune des informationscontenues dans ce serveur ne peut être reproduite ou rediffusée sans leconsentement écrit et préalable de la SARL PressPepper. Tout contrevenants'expose aux sanctions prévues par les articles L 122-4 et L 335-3 du Code dela Propriété intellectuelle : jusqu'à deux ans d'emprisonnement et 150 000 eurosd'amende.

Retrouvez toute l'actu de la région et recevez les alertes infos de la rédaction
en téléchargeant l'application mobile RCA