Actualités Pays-de-la-Loire 

3 mars 2017 à 17h18 par Hélène Hamon

Affaire Troadec : le compte-rendu de la conférence de presse du procureur

La disparition de la famille Troadec à Orvault est au coeur de toutes les interrogations encore ce vendredi...

RCA
Crédit: -

Pierre Sennès, le procureur de la République de Nantes a donné une conférence de presse à 17h30, depuis le palais de justice de Nantes, concernant l'enquête sur la disparition de la famille Troadec à Orvault. Son intervention est à revivre ici :

 

 

17 h 20 : Les journalistes s'installent dans une salle d'audience.

 

17 h 30 : La conférence de presse débute. La disparition de la famille Troadec a été constatée dans la nuit du 23 au 24 février selon les mots du procureur.

 

17 h 32 : "Nous ne connaissons pas la totalité des prélèvement scientifiques à ce stade"

 

17 h 33 : "Nous attestons de la présence de sang appartenant à Brigitte et Pascal Troadec dans la maison et le garage. Nous constatons aussi la présence de sang de Sébastien Troadec sur son portable (en quantité importante)". Pas de traces de sang à ce jour appartenant à Charlotte Troadec.

 

17 h 34 : Les portables de la famille ont cessé d'être actifs le 17 février, celui de Sébastien a été éteint en dernier. Le couple envisageait de partir au Portugal le 10 avril prochain pour un voyage.

 

17 h 35 : Le 16 février, Charlotte et sa mère se présentent à la banque pour faire opposition sur la CB de Charlotte. Elle a acheté sur internet des crédits de jeux vidéos auprès d'un serveur américain. L'argent débité dépassait largement le prix d'achat de ces jeux. Elle comptait offrir ces jeux à son frère. Elle a pris peur et pensait être victime d'une escroquerie. 

 

17 h 36 : "Sébastien n'a rien à voir dans le fait que sa soeur ait fait opposition". Autrement dit, son frère Sébastien Troadec n'est pas à l'origine de cette fraude.

 

17 h 37 : Le procureur parle à présent de la voiture de Sébastien retrouvée à Saint-Nazaire ce jeudi, dans le quartier de Méan.

 

17 h 38 : Personne ne peut dire depuis combien de temps le véhicule était stationné à cet endroit.

 

17 h 39 : Les résultats des prélèvements seront donnés dans les jours prochains.

 

17 h 40 : Deux livres jeunesse ont été trouvés en Bretagne à Dirinon (près de l'endroit où la carte vitale de Charlotte et un pantalon ont été retrouvés). L'un de ces ouvrages portait l'identité de Pascal Troadec lorsqu'il était scolarisé en 4ème.

 

17 h 41 : On reparle de la voiture de Sébastien. Le tapis du sol du véhicule de Sébastien a disparu. On aura la certitude qu'il y a ou non du sang dans les prochains jours. "C'est à l'évidence une affaire hors norme, criminelle".

 

17 h 42 : Deux magistrats instructeurs sont chargés de conduire cette enquête. "On ne peut pas exclure que certaines victimes sont encore en vie". "Nous ne pouvons pas communiquer en temps réel (...), la justice doit mener à bien cette enquête, la justice doit veiller à ce que les infos données dans la presse ne risquent pas de perturber l'enquête". 

 

17 h 43 : Le commissaire divisonnaire va prendre la parole dans quelques instants. Une centaine d'enquêteurs travaille sur cette affaire "exceptionnelle".

 

17 h 45 : Les journalistes posent des questions. Les vérifications sont en cours pour savoir si Sébastien était sur Saint-Nazaire ces derniers jours.

 

17 h 46 : "Un examen sommaire du véhicule ne permet pas d'objectiver la présence de sang (...), il y en a peut-être, il y en a certainement" (procureur).

 

17 h 47 : "On est là en présence d'une scène de crime". "Trois personnes ont perdu du sang".

 

17 h 50 : Pas d'arme retrouvée dans la maison. Traces de sang dans l'escalier, au rez de chaussée et dans le garage du pavillon. Pas de traces à l'extérieur de la maison. On évoque l'hypothèse d'un drame familial mais aussi d'un crime effectué par un tiers.

 

17 h 58 : Sébastien est décrit comme "normal" par ses camarades de classe.

 

FIN DU LIVE. C'était la première prise de parole du procureur depuis le début de l'affaire. Ce vendredi soir, pas d'éléments nouveaux, Pascal, Brigitte, Sébastien et Charlotte sont toujours portés disparus.

Retrouvez toute l'actu de la région et recevez les alertes infos de la rédaction
en téléchargeant l'application mobile RCA