Actualités Région 

29 avril 2015 à 22h00 par La rédaction

Accident mortel à Nantes : deux ans de prison ferme pour le chauffard

<p>Il avait fauché et tué une femme de 78 ans !</p>

RCA
Crédit: -

NANTES, 29 avril 2015 (PressPepper) - Un Nantais de 29 ans a été condamnémercredi pour "homicide involontaire" à quatre ans de prison, dontdeux avec sursis et mise à l'épreuve, après avoir percuté à pleine vitesse unedame de 78 ans qui traversait le boulevardLéon-Jouhaux, à Nantes, le 8 février 2014.

Il avait fauché sa victime vers 10h du matin, près de l'arrêt de tramEgalité, alors qu'il rentrait d'une "nuit blanche" avec des amis etqu'il pleuvait.

Il circulait alors sans permis de conduire, tous ses points lui ayant étéretirés les uns après les autres, ni assurance : il avait acheté sa RenaultTwingo quelques jours plus tôt, pour 200 �?�, en raison de problèmes mécaniquesqui devaient la "conduire à la casse", selon ses ancienspropriétaires...

Le prévenu roulait également à "120 km/h", selon l'expert qui aanalysé les images de vidéosurveillance du tramway de la ligne 1. Il"sentait l'alcool" une demi-heure plus tôt, ont par ailleurs relevéles policiers qui l'avaient contrôlé à l'occasion d'une bagarre avec un autreindividu sur la voie publique. Mais son réel taux d'alcoolémie n'avaitfinalement pas pu être mesuré : après avoir fui à pied, puis sur un scootervolé, il s'était rendu de lui-même au commissariat... à 23h20, soit treizeheures après l'accident.

"J'AI FUI COMME UN L�?CHE"

"J'ai fui comme un lâche, je suis parti en courant sansm'arrêter", a convenu mercredi à l'audience cet employé d'un bar PMU, quigérait à l'époque une entreprise de maçonnerie. "J'étais fatigué, ça c'estsûr, mais je n'avais pas bu ce jour-là", a-t-il néanmoins affirmé à labarre du tribunal correctionnel de Nantes.

Le jeune homme, qui alors "donner un devis à un client", étaitsorti quasiment indemne de l'accident. Sa victime - projetée une quarantaine demètres en arrière �?? avait, elle, connu "une mort quasi-immédiate",selon la présidente. "Elle était partie faire une course en ville, maisn'est jamais revenue", a-t-elle soupiré.

"Tout le monde a vu un véhicule fou qui arrivait, et qui roulait à unevitesse excessive par rapport à la configuration des lieux... Un témoin de lascène vous a même traité d'assassin", a ajouté la magistrate.

La peine prononcée par le tribunal s'avère au final identique auxréquisitions du substitut du procureur de la République. Le prévenu, qui avaitdéjà fait quatre mois de détention provisoire dans le cadre de ce dossier, aurapour obligation de suivre des soins et de payer 88.000 �?� de dommages et intérêtsaux proches de sa victime, s'il ne veut pas voir sa peine de prison avec sursistransformée en prison ferme.

Reparti libre du procès, il sera prochainement convoqué devant un juged'application des peines (JAP) pour décider des modalités d'exécution de sesvingt mois de prison restants./GF (PressPepper)

© 2014 PressPepper SARL - Tous droits réservés. Aucune des informationscontenues dans ce serveur ne peut être reproduite ou rediffusée sans leconsentement écrit et préalable de la SARL PressPepper. Tout contrevenants'expose aux sanctions prévues par les articles L 122-4 et L 335-3 du Code dela Propriété intellectuelle : jusqu'à deux ans d'emprisonnement et 150 000euros d'amende.

Retrouvez toute l'actu de la région et recevez les alertes infos de la rédaction
en téléchargeant l'application mobile RCA