Actualités Faits divers 

3 juin 2016 à 4h48 par Anthony MARSAIS

Après 6 mois d’enquête, les gendarmes ont interpellé 9 personnes suspectées de participer à un vaste trafic de civelles entre la Loire-Atlantique et l’Espagne.

RCA
Crédit: -

Un important trafic de civelles a été démantelé par les gendarmes de Loire-Atlantique. Il porterait sur plusieurs centaines de milliers d’euros. L’enquête avait démarré en novembre dernier. Des civelles étaient pêchées par des braconniers et des pêcheurs professionnels autour de l’Estuaire de la Loire puis revendues ensuite entre 200 et 300 euros le kilo à un mareyeur installé au Pays-Basque espagnol. La gérante de la société ainsi que son conjoint et le fils de ce dernier ont été interpellés le 19 avril dernier. A cette occasion, des bijoux d'une valeur de 19 000 € ont été découverts lors des perquisitions, mais aussi 58 000 € en numéraire et sur les comptes bancaires, 11 véhicules (Porsche, Mercedes…) dont deux motos et un bateau de plaisance. Au total, ces avoirs criminels représentent environ 330 000 €. A l'issue des gardes à vue, les trois personnes ont été mises en examen puis placées sous contrôle judiciaire.


Mardi dernier, nouvelle opération, cette fois dans la région nantaise. 6 braconniers ou pêcheurs professionnels sont interpellés. Ils ont entre 26 et 65 ans, et 5 d’entre eux sont issus d’une même famille. Les perquisitions sont encore fructueuses : deux véhicules dont un Land Rover, 269 320 € en numéraire et sur les comptes bancaires, 124 kg d'anguilles et 2,6 kilos de civelles sont saisis pour un montant total d'environ 315 000 €.


A l'issue des gardes à vue, cinq suspects ont été mis en cause et placés sous contrôle judiciaire pour trafic d'espèces protégées en bande organisée, travail dissimulé et blanchiment.

 

Il s’agit de la plus importante saisie d’avoirs criminels en France : au total, 645 000 euros de biens et d’argent ont été saisis.


Retrouvez ci-dessous quelques photos des biens récupérés lors des perquisitions.

Retrouvez toute l'actu de la région et recevez les alertes infos de la rédaction
en téléchargeant l'application mobile RCA