Actualités Pays-de-la-Loire 

19 mai 2016 à 4h44 par Anthony MARSAIS

Les salariés de la CGT réclament un référendum sur la loi travail, ou son retrait pur et simple. Le mouvement s’étend, tout comme les files d’attente…

RCA
Crédit: -

Aucune goutte de carburant ne sortira ce jeudi de la raffinerie de Donges et du dépôt SFDM (Dépôt pétrolier de la Société Française Donges Metz). Les militants CGT de la raffinerie, soutenus par des sympathisants CFDT, ont repris leur mouvement de grève ce jeudi à 5h, après 24 heures de pause. Grève décidée la semaine dernière en assemblée générale, votée par 92 % des salariés présents (250 des 650 salariés étaient présents). Cette fois, l’action se poursuit jusqu’à vendredi 13h. Une assemblée générale décidera alors de poursuivre, ou non, le mouvement.

 

Depuis ce week-end, les files d’attente s’allongent dans les stations-service de Loire-Atlantique. Le bouche à oreille a fait son effet, et les automobilistes, en apprenant la grève, se sont rués sur les pompes dès samedi. Ce mercredi, les stations-service ont pu être réapprovisionnées. Elles ont d'ailleurs été prises d’assaut. A ce rythme, le carburant pourrait devenir une denrée rare puisque la grève a également été votée ce jeudi matin dans les dépôts de Vern-sur-Seiche et Lorient. Selon Fabien Privé Saint-Lanne, secrétaire CGT de la raffinerie de Donges, « cela signifie que plus aucune goutte de carburant ne sera distribuée sur toute la Bretagne ».


La CGT réclame le retrait de la loi travail. Elle refuse que les accords d’entreprises prennent le dessus désormais sur les accords de branche. Le syndicat attend un signe du gouvernement. Et pourquoi pas la mise en place d’un référendum sur le sujet.

Retrouvez toute l'actu de la région et recevez les alertes infos de la rédaction
en téléchargeant l'application mobile RCA