Actualités Pays-de-la-Loire 

6 mai 2016 à 4h52 par Anthony MARSAIS

Le maire veut organiser une réunion pour exposer tous les résultats d’analyses et rassurer ainsi sa population.

RCA
Crédit: -

Tout juste un mois après la vaste pollution aux hydrocarbures constatée à Sainte-Anne-sur-Brivet, 4 familles n’ont toujours pas pu retourner dans leur habitation. Elles sont en attente de diagnostic et d’éventuels travaux. « J’ai bien conscience que cette situation est fortement inconfortable et très perturbante pour les habitants » précise le maire Philippe Belliot.


 


La municipalité de Sainte-Anne annonce également que les prairies qui surplombent les fossés du secteur ne sont pas contaminées. La consommation de l’eau des pluies dans la zone touchée (Tragouët-le Guignaud) est toujours interdite par précaution. Pour rassurer la population et éviter toute désinformation, le maire compte organiser courant mai une réunion d’information pour exposer aux habitants tous les résultats des analyses effectuées. Le premier édile a déjà publié sur le site internet de la commune une carte du périmètre de vigilance et des points de contrôle.


 


Rappelons que 380 000 litres de gasoil s’étaient déversés dans la nature le 5 avril après la rupture d’un pipeline par un engin de chantier. Plusieurs associations environnementales ont déposé plainte. Dernière en date : la Fédération des chasseurs de Loire-Atlantique.


 


Retrouvez toute l'actu de la région et recevez les alertes infos de la rédaction
en téléchargeant l'application mobile RCA