Actualités Pays-de-la-Loire 

26 avril 2016 à 13h12 par Hélène Galiana

L’INSEE vient de publier ses analyses sur la démographie en Pays de la Loire. Bilan : les familles avec des enfants s’installent plutôt loin des grandes agglomérations, alors que les petits ménages restent en ville.

RCA
Crédit: - Place Royale à Nantes, un endroit où les loyers sont relativement chers

Les centres-villes n’ont pas la côte auprès des familles, du moins en région Pays de la Loire. C’est la conclusion de l’INSEE, l’institut de la statistique, qui a publié ce mardi matin ses chiffres pour les années 2007 à 2012.

 

La région Pays de la Loire est la troisième région française pour sa croissance démographique. Chaque année, sa population augmente de 0.8 % en moyenne. Cette progression confirme donc le dynamisme du territoire. L’INSEE relève pourtant que l’attractivité des centres-villes a ses limites. En effet, les zones urbaines perdent du terrain en matière de logement, au bénéfice des agglomérations et des communes périurbaines. « En un peu plus de 40 ans », précise l’institut de sondage, « la part de la population des grandes aires urbaines habitant dans les villes-centres a diminué, passant de 50 % à 39 %, au profit des banlieues dans les années 1970 et des couronnes dans les décennies suivantes »

 

Les enfants grandissent plus loin des villes

 

Les familles avec enfants boudent de plus en plus les centres-villes et emménagent plus loin des grandes agglomérations, principalement pour des raisons de budget, à cause des prix onéreux de l’immobilier en ville. A contrario, les plus petits ménages préfèrent rester dans les grands centres urbains.

 

Les petits ménages restent attachés aux agglomérations

 

Allongement de la durée de vie, multiplication des séparations au sein des couples... Il y a de plus en plus de personnes seules (+2.1 %),  ou de petits ménages (+ 1.3 %) dans notre société. Ces derniers tendent à rester vivre dans les grandes agglomérations, à en croire l’INSEE. En plus d’aimer les villes, les petits ménages aiment les logements spacieux. Ils sont nombreux à vivre dans des logements d’au moins cinq pièces.

 

Retrouvez toute l'actu de la région et recevez les alertes infos de la rédaction
en téléchargeant l'application mobile RCA