Le debrief sonore de la 15ème Solo Maître CoQ

(c) Solo Maître CoQ
23 mars 2018
Par Valentin ESTEVE
Retour sur la 15ème édition de la Solo Maître CoQ dans notre diaporama sonore.

Comme à chaque printemps les monotypes de la classe Figaro Bénéteau sont revenus en cette année 2018 s’amarrer à Port Olonna aux Sables d'Olonne pour la Solo Maître CoQ. Ce rendez-vous sablais du circuit figaro fêtait cette année sa 15e édition. D'ailleurs cette année, la course a été décalée au mois de mars afin de laisser aux coureurs le temps de préparer la Transat AG2R-La Mondiale, dont le départ est prévu mi-avril.


Les 24 skippers engagés dans la course sont donc arrivés dès la première dizaine du mois de mars. Ils ont subi la traditionnelle séance d'examens avant la première course, avec différents contrôles de jauges et de sécurité.

Des bateaux particuliers (Marc Chopin, président de "Les Sables d'Olonne Vendée Course au Large")Écouter le podcast


Après ce deux jours d'examens obligatoires sur les embarcations lundi 12 et mardi 13 mars, la première épreuve a eu lieu le mercredi 14. Une épreuve côtière : la "petite course". 

Focus sur la première épreuve (Marc Chopin)Écouter le podcast

Deuxième participation pour Tanguy le TurquaisÉcouter le podcast

Quatrième participation pour Benjamin DutreuxÉcouter le podcast

L'une des seules femmes de la course, la suissesse Justine MettrauxÉcouter le podcast


Côté podium, Alexis Loison (Custo Pol) est arrivé premier, suivi par Erwan Tabarly (Armor-Lux) et Anthony Marchand (Groupe Royer – Secours Populaire). 


Jeudi, les conditions météorologiques ont obligé les organisateurs à repousser plusieurs fois le départ de la Grande Course. Initialement prévu le jeudi à 13h, les skippers se sont finalement élancés le lendemain, vendredi à 13h. 

Un parcours impressionnant (Guillaume, bénévole et passionné)Écouter le podcast

Une course qui rassemble de très bons niveaux (Erwan Tabarly)Écouter le podcast


Cette Grande Course a donc réservé un incroyable suspense. À l’arrivée, forcément, il fallait compter d’un côté les déçus et de l’autre les contents. Parmi ces derniers, on peut évidemment citer Benjamin Dutreux, le skipper de SATECO – Team Vendée Formation qui a créé la surprise en revenant du diable Vauvert dans les tout derniers milles du parcours (une boucle de 245 milles au départ et à l’arrivée des Sables d’Olonne entre Belle-Ile, Ré et Yeu).

Première arrivée, Benjamin DutreuxÉcouter le podcast

Deuxième arrivée, Sébastien SimonÉcouter le podcast

Troisième arrivée, Alexis LoisonÉcouter le podcast

Finalement, le bilan est très positif pour les organisateurs de la course.

Denis Hugues, directeur de course Écouter le podcast

Christophe Guyony, directeur général de Maître CoQÉcouter le podcast

Xavier Macaire, skipper, troisième au classement généralÉcouter le podcast

PRATIQUE

Retrouvez le classement général complet ICI.